CLUB : LE NOISE

Les infos : Le noise est une des boites incontournables de Lima. On y va surtout le vendredi et le samedi et on se laisse surprendre par la variété de musique que l’on peut y écouter: entre concerts de salsa, djs électro ou soirées à thème (la dernière : funk électro qui a été, aussi surprenant que cela puisse paraître, un vrai succès) vous ne vous lassez jamais de cette boîte. L’ambiance est à chaque fois différente. Quand vous entrez, vous arrivez directement sur la piste de danse. Pour vous reposer, vous pouvez aller dans les 4 petits salons (normalement réservés à ceux qui achètent des bouteilles mais personne ne surveille vraiment) qui se trouvent aux quatre coins de la boîte.

Le fumoir, personne ne sait où il est. Personne ne se donne la peine de le chercher puisque comme dans toutes les boîtes péruviennes, vous pouvez fumer à l’intérieur.

Les plus : La musique et l’ambiance. Pourquoi ? Parce que ce n’est jamais la même chose et pourtant à chaque fois c’est mieux qu’avant ! Ils n’ont pour l’instant fait aucun faux pas et toutes leurs soirées ont été des réussites. Même quand la boîte n’était pas pleine voire à moitié vide, on s’est amusés et vers 3h du matin, on voit toujours un flux de nouvelles personnes arrivées qui ont « entendu dire que la soirée au Noise était chanméééé » Bah ouais, mais pourquoi ça vous étonne encore, à chaque fois c’est trop bien !

Deuxième plus : en face du Noise, quand vous sortez, qu’il est 5h du matin et que vous avez super faim, il y a une sorte de bouiboui, je ne me souviens plus du nom ni vraiment de ce qu’ils proposent mais je sais qu’à chaque fois, c’est un véritable régal  (et ça vaut le détour rien que pour voir la tête de toutes les personnes affamées qui mangent leur plats comme des hommes de cavernes et qui renaissent de leurs cendres.

Les moins : le prix et la sécurité.

Les prix font partis des plus élevés des boîtes à Lima. Alors, d’accord, peut être que je suis devenue habituée à ce que rien ne soit cher mais en règle général je paye 10 soles (2,5€) pour avoir 660 cl de bière ou un cocktail. Au Noise, ils font pays 300 cl de bière 14 soles (4€). Ça reste beaucoup moins cher qu’en France je vous l’accorde mais bon on s’habitue vite aux soirées en boîtes à 10 euros où on boit plus que tu n’aurais du. Du coup, pour pallier ça, on boit plus que de raison aux pré chauffes (aussi très appréciées au Pérou !) Le deuxième problème : Les vigiles. Quand tu vas aux toilettes, tu peux avoir des surprises !  Lève la tête et tu verras un(e) vigile te mater. Certes, il te mate pas vraiment mais il checke pour voir si tu prends pas un rail de coke sur le rebord des toilettes, dans tous les cas tu sens que ton intimité est un peu envahie. Pour les exhibitionnistes, ce ne sera pas un problème, pour ma part, j’ai pété plusieurs câbles, surtout que ceux qui prennent de la coke ne s’en cachent clairement pas ( le petit salon à droite du bar).

CLUB : SARGENTO PIMIENTA

Les infos : un bar boîte, dans le quartier de Barranco, l’endroit où sortent tous les jeunes, n’importe quel jour de la semaine. La salle principale se divise en deux. Dans la première partie, se trouve un petit bar où le litre de bière est à 15 soles (4 euros, ce qui est plutôt cher pour le Pérou !) ainsi qu’une scène où se produisent beaucoup de groupes « connus » péruviens.  La deuxième partie est proche du bar principal, c’est beaucoup plus posé, vous n’êtes pas obligés de danser ou de hurler pour vous faire entendre. Le fumoir est un grand espace ouvert devant la boîte, avec des endroits pour s’asseoir et où vous pouvez aller si vous en avez marre de danser ou que vous n’aimez pas la salsa ! Quant aux toilettes…. Attendez d’être chez vous !

Les plus : Ce bar est surtout connu pour la soirée salsa du mardi (gratuite). Jusqu’à 20h, des cours sont proposés. A partir de 22h, la boîte ouvre et de nombreux péruviens viennent et font danser la salsa aux étrangers qui veulent apprendre. C’est génial, en 2 soirées, vous pouvez danser sans vous taper la honte, les péruviens

Les moins : Le samedi, la boîte organise des soirées « rock » : à éviter absolument, (16 soles pour écouter l’album American Idiot de Green Day en boucle…) et la barmaid : tandis que le barmaid fait des Pisco Sour délicieux, la barmaid, qui m’a très clairement dit qu’elle détestait les étrangèrEs car je cite : « ce sont des salopes » ne met pas d’alcool dans nos cocktails… Mon conseil : quand vous tombez sur elle, prenez une bière (et vérifiez qu’elle ne crache pas dedans…)

Ma soirée : On découvre chaque mardi des groupes qui font des trucs super différents.  Perso, j’aime bien danser mais la salsa c’est super fatigant, du coup comme le fumoir est super agréable, j’alterne : 20 minutes à danser, 40 minutes à fumer tout en essayant de reprendre mon souffle (logique…).