CLUB : LE VERBOTEN

Les infos : Emplacement : Brooklyn. Souvent minimale, la musique régale si l’on aime. Ici bas, aucun interdit sans pêcher. L’alcool coule à flot et abreuve la masse assoiffée qui se rue au devant de la scène pour saisir le moindre décibel libéré par le maître des lieux. Les portes ne se referment que tard dans la nuit, lorsque les premières personnes sensées, qui s’interdisent l’interdit, s’en vont effectuer leur labeur.

Les plus : Il y a ces bruits qui nous hantent, les cris, les pleurs, les gémissements. Il y a ceux qui nous rendent heureux, ceux qui nous rassurent comme les rires. Parmi les bruits, il y a ceux, primitifs, qui entrainent nos corps, qui les réaniment, qui les libèrent d’une emprise, de cette chape de plomb immobile au dessus de nous. Chape qui nous paralysait et qui nous paralyse encore et toujours. Libérez vous de vos chaînes. Voilà ce que vous promet le Verboten.

Les moins : Aucun à ma connaissance

Ma soirée : Franchir l’interdit est aisé mais coûteux, telle une amende qui vous rappelle de ce qui est prohibé ou non. Mais une fois que vous goûterez à ce plaisir interdit vous ne pourrez qu’y succomber, que tomber dans l’envoûtement et l’addiction de ces battements frénétiques relâchés par les énormes enceintes, reines de ce lieu. Mais lorsqu’une reine rôde, un roi siège.  Et c’est bel et bien l’artiste présent qui siège tel un roi au Verboten. Dominant l’assemblée de son piédestal. Mieux qu’un roi, presque un dieu.  Eclairé de dos par des lumières aveuglantes, il déferle ses sons sur la foule tel Phathéon conduisant le char du soleil. Souvent talentueux, de grands noms franchissent l’interdit, pour mon plus grand plaisir.

CLUB : LE BARON

Les infos : Situé en plein cœur de Chinatown, plus précisément au numéro 32 de Mulberry Street (arrêt Canal St, lignes N, Q, J, Z ou 6) Le Baron est un club incontournable  à New York.

Les plus : Gratuit  (sauf exception). Deux étages et deux ambiances sonores. En bas, des DJ de la scène locale, en haut un son nettement plus commercial.

Les moins : Quelquefois surpeuplé, on se sent vite à l’étroit étant donné que le lieu est relativement petit malgré les deux étages. Et le prix des cocktails à l’intérieur entre 13 et 20$ le verre.

Ma soirée : Nous avons passé quelques soirées au Baron et il faut admettre qu’il est un lieu idéal lorsque vous n’avez pas envie de payer une soirée entre 20 et 50$. Les DJ sont franchement bons et l’ambiance est toujours au rendez-vous, le lieu se prête à la rencontre. Il n’est pas rare de perdre son groupe initial et de passer quelques instants voire la fin de sa soirée avec des inconnus. On entend souvent les expatriés se plaindre de tomber sur trop de français à New York et bien voilà l’occasion de parler avec des New Yorkais des vrais, pas toujours en état d’avoir des conversations très construites mais toujours drôles.

CLUB : LE BAIN

Les infos : Dès votre arrivée à New York vous entendrez parler de cette boîte, en effet il s’agit là d’un des points de rendez-vous préférés de la diaspora française. Elle est au dernier étage du très luxueux Standard Hotel dans le quartier de Chelsea au 848 Washington Street (arrêt 14th Street,lignes A,C,E ou 2,3)

Les plus : Le jacuzzi (ouvert seulement en été) au milieu de la piste de danse qui est quand même incroyable même si certains n’osent pas s’y baigner. Le rooftop qui offre une vue splendide sur tout New York. Le stand de crêpes sucrées ou salées, idéales pour un petit creux en milieu de soirée. Les serveurs qui s’amusent autant voire plus que les fêtards et dansent jusqu’au bout de la nuit. La diversité de la population présente. La musique est cool et ils invitent parfois un label new-yorkais appelé Rinsed pour des soirées électro où là le son est d’excellente qualité. Et en plus de tout ça, Le Bain c’est gratuit et franchement pas difficile d’y entrer (même pour les mecs).

 

Les moins : Les cocktails sont chers voire très chers.

Ma soirée : On arrive au Bain et on sait qu’on va passer une bonne soirée entre amis, le mieux honnêtement c’est qu’en été on peut prendre un verre, manger une crêpe ou fumer sa clope avec une vue imprenable sur tout New York, là on se rend vraiment compte de la chance qu’on a. Après ça, on descend danser et apprécier la musique et si l’envie nous en prend rien n’empêche de se baigner mais pour ça il faut déjà avoir bien bu…En bref un lieu exceptionnel, ouvert aussi l’après-midi, impossible à rater quand on est de passage à New York.

CLUB : LE JANE

Les infos : Situé au cœur du quartier de Chelsea à Manhattan, le Jane est la boite de nuit du Jane Hotel. Le concept est original et très efficace. Le lieu représente un gigantesque salon à la décoration très British : canapé en velours vert, énorme cheminée avec feu de bois, animaux empaillés. Malgré les apparences vous trouverez une ambiance complètement décalée. C’est un véritable night club new yorkais. L’ambiance y est déchainée, les gens sont debout sur les tables et vous y ferez beaucoup de rencontres. Mais on a toujours pas retrouvé Jaaaannnnnnneeee.

Plus : Le lieu est réellement atypique, l’atmosphère est très entrainante, et l’entrée est gratuite.

Moins : La musique est très voir trop commerciale, et beaucoup de français y viennent.

CLUB : THE BOX

Les infos : Adresse : 189 Chrystie Street, New York, NY 10002, États-Unis

Prix : entrée gratuite avec promoteur

Situé downtown the Box est une combinaison entre une sulfureuse boite de nuit et un cabaret londonien burlesque. Une expérience à ne rater sous aucun pretexte à New York. Dans ce night club la soirée est entrecoupée de spectacles complètement improbables. Il peut y avoir une splendide danse acrobatique entre deux danseurs, une chanteuse accompagnée d’hommes nus ou encore une chorégraphie d’une femme retirant un tampon de son appareil génital et se maquillant avec.

Les plus : Incontournable car du jamais vu, ambiance délirante, inoubliable, salle magnifique se dessinant sous forme de majestueux théâtre anglais.

Les moins : Trouver un promoteur à l’heure et tout sera parfait.